Nous vivons une crise sanitaire planétaire inédite, et la France n'y échappe pas. En cas de pandémie, il est vital de canaliser le virus pour stopper sa propagation en limitant les déplacements et les rassemblements qui représentent un risque de propagation évident. Alors que, comme de nombreux pays, la France est en confinement pour une durée indéterminée, qu'en est-il des répercussions ?

De nombreux impacts

Le premier impact, est malheureusement humain, puis économique, et l’on s’en est rendu compte lors du 1er tour des élections municipales, il est également démocratique.

Les contraintes nécessaires pour empêcher la propagation du Coronavirus passent par des mesures limitant les contacts physiques entre les humains. Les échanges et les transactions à distance (achats, télétravail, conférences…) ont d’abord été conseillé et sont aujourd’hui imposés. Ainsi, plusieurs millions de salariés sont aujourd’hui en télétravail et de nombreux consommateurs s’orientent vers les commandes de courses en ligne (Drive).

La situation est inédite et beaucoup d’entreprises ne sont pas structurées pour le télétravail et les réseaux de communication internet et de téléphonie sont saturés.

Dans le cadre des élections aucune mesure pour voter à distance n’a été mise en place ce qui a engendré une abstention record lors du 1er tour de 55%, et l’annulation du second tour a bloqué le processus démocratique.

Blockchain et pandémie, les solutions

Des solutions existent pour soulager les réseaux et permettre une continuité démocratique. La plus efficace est le recours à la blockchain pour gérer en temps réel les échanges et les transactions à distance.

Encore faut-il que cette blockchain soit capable de gérer l’ensemble des transactions d’un pays voir de la planète entière en quelques secondes, et que l’identité des utilisateurs soit prouvée de façon infalsifiable sans l’exposer à des risques de fraudes ou de détournements.

Aujourd’hui de nombreux actes peuvent être effectués en ligne, tel que le renouvellement du passeport par exemple. Cependant, le vote est un cas particulier. Il faut être certains que c’est bien vous et personne d’autre qui effectué le vote et que ce choix ne se fait sous aucune contrainte.

La blockchain peut assurer la continuité démocratique et permettre aux électeurs de voter depuis n’importe quel endroit sur la planète sans risque d’usurpation de leur identité sous condition d’être couplée à une technologie biométrique et de posséder un accès réseau.

Et Uniris ?

Depuis 5 ans, Uniris est conscient que l’avenir de notre planète passera par une meilleure gestion des flux afin de mieux maitriser notre empreinte carbone et améliorer notre vie quotidienne en permettant à chacun de passer moins de temps dans les transports pour consacrer le temps gagné à la famille, aux amis, aux loisirs ou des causes qui nous semblent justes.

La blockchain d’Uniris a été pensée dans ce sens en étant capable de gérer 1 million de transactions en 1 seconde et en consommant 3,6 milliards de fois moins qu’une blockchain Bitcoin, et pour que chacun puisse utiliser cette technologie en toute sérénité nous avons développé une technologie qui protège à la fois l’identité des utilisateurs de façon inviolable et sans aucun stockage de clé tout en assurant une interopérabilité maximale (FIDO2/W3C).